Accueil
copyright 2007 - D.Leblanc
Accueil
Portail des galeries
Cahiers de texte en ligne
Vocabulaire
Couleurs et lumière
Test sur les couleurs
L'autoportrait dans l'histoire des arts
Les mouvements artistiques
Les frises chronologiques
Générateurs en ligne
Art et dictatures
Lexique du cinéma
Rhétorique de l'image

 

                                                                                                                                                                                                     

     Ce site s'adresse  aux  élèves scolarisés au  collège et au lycée Mangin  de Sarrebourg, ainsi qu'à leurs parents, dans une perspective d'accompagnement et de  prolongement du travail réalisé en cours  d' Arts Plastiques.       

Vous êtes le visiteur     depuis le 10 novembre 2014     actualisé le 16/05/2016   par  Dominique Leblanc professeur    

En règle générale, tout est cliquable...mais soyez prudents avec les araignées !    
     
Moteur de recherche intégré de dernière génération; il recherche sur ce site, mais aussi sur l'ancien !                     
                                               


Professeur d'arts plastiques essayant de rafistoler son site internet

                                                 

                                                                                   

    Rappel : les travaux d'élèves sont rangés dans des "galeries". Les sujets, les liens (chronologiques) vers les galeries sont classés dans des "portails". Le logo "lézard" vous ramène sur cette page (l'accueil) lorsque vous êtes perdu.

A noter que les sujets évoluant d'année en année, l'agenda ou Pronote restent les outils de base pour organiser son travail.

Ancien site des arts plastiques. Ce site a cessé d'être actualisé  pour des raisons techniques. Il recouvre la période 2007/2013.

 

                                                    Au collège Mangin, nous avons une fort jolie salle d'arts plastiques  

Cliquez sur l'image pour être téléporté(e) dans la salle !

 

 

 

 

 



 Au collège Mangin, nous avons des sections sportives de haut niveau

      Fin des vacances de Pâques, on reprend dans la joie, la bonne humeur, et une saine routine. Après tout, aller au collège c'est une chance, hein : il y a un siècle, vous auriez travaillé seize heures par jour dès l'âge de dix ans, comme des galériens, payés en queues de prunes, au fond d'une mine de graphite de Moselle.
Et notez bien, ça peut encore recommencer
.

 

 

 

         Vous avez 2 heures  devant vous pour rêvasser ? Regardez couler le Titanic en temps réel. Il s'agit bien sûr d'une reconstitution en images de synthèse. Ah oui, il y a bien sûr le bruit des moteurs.

 

 

 

 

Lucille Meisse - les limbes - 2016

 

    Actualisation de la galerie "les limbes" , un sujet de troisième qui permet d'aborder plastiquement des problèmes liés à l'espace de la représentation. Il faut se rappeler que, dans la mythologie chrétienne, les limbes sont un lieu  "quelque part" qui permet d'héberger les âmes des enfants mort-nés, des prophètes d'avant le Nouveau Testament, bref, tous ceux que l'on ne peut pas décemment envoyer en enfer bien qu'ils n'aient pas été baptisés.
    Pour l'occasion, j'ai rassemblé des travaux de 2014 et ceux de 2016, ce n'est pas un sujet que je donne souvent.

 

 


Georges Deem - "l'école de Vermeer" 20 ème siècle

        Georges Deem travaillait avec des références en histoire de l'art assez diversifiées. A vrai dire, c'est le cas de la plupart des artistes, mais lui en a fait l'objet même de son travail. De plus, l'un de ses thèmes de prédilection, c'est la salle de classe, qu'il représente dans des tableaux "à la manière de..."
Cliquez sur l'image pour accéder à une sélection de ses oeuvres "scolaires".

 

 

Ancienne salle d'arts plastiques du collège Mangin, annexe Wilson

click !

                                              

  Comme promis, le dessin animé street-art de Blu, "MUTO". Il s'agit de stop-motion, un procédé d'animation image par image. Mais quel boulot !

 

 

Pablo Picasso - Guernica 1937 (détail : cliquez pour l'oeuvre complète)
click !

       Elle vient de faire ses comptes : avec le peu de points obtenus en arts plastiques, cette jeune fille va avoir du mal à avoir son brevet.

 

             Georges Wildenstein, un grand marchand d'art, avait coutume de répéter : "en moyenne, un grand peintre réussit deux bons tableaux sur dix et un chef d'oeuvre sur vingt".

        Cela signifie que ce n'est pas parce qu'un artiste est mondialement connu que toutes ses toiles se valent, que le moindre de ses gribouillis signés a une valeur artistique (mais financière, oui), ou même que ses chefs d'oeuvre incontournables ne puissent pas être questionnés, voire contournés.

Au passage, cela signifie aussi que ce n'est pas parce que vous venez de rater 19 dessins que le prochain ne sera pas un chef d'oeuvre.
        Savoir cela vous autorise à vous montrer critique et relativiste. Mais pas bêtement critique ("je fais ça et je deviens célèbre ?" et autres "et il est devenu riche avec ça ?"). 

     Il faut apprendre à argumenter, et avoir un minimum de vocabulaire pour être crédible dans vos appréciations !

 

Georges Condo - The Discarded Human, 2013, Ink on paper, 152 X 203 cm. Courtesy Skarstedt

   

Bernard Buffet "autoportrait"                                    Pablo Picasso "buste de femme"

  Le misérabilisme est un  piège qu'un artiste se doit d'éviter. Le tableau de Georges Condo se veut peut-être tragique et inquiétant, mais il prête au final plus à rire qu'à pleurer !
Soyons honnête toutefois : c'est fait "exprès";  il s'agit  d'une sorte de pastiche, un mélange détonnant (mais au second degré) du style de Pablo Picasso et de celui de Bernard Buffet.

 

 

 

La mode est au selfie.
         A mon avis, si Vincent Van Gogh avait eu accés aux réseaux sociaux, il se serait fait plein de copains virtuels sur Facebook et il aurait rencontré l'âme soeur sur Meetic.
Mais du coup il ne serait jamais devenu Van Gogh.

      Qu'importe. Nous sommes un site pédagogique qui aborde chaque nouveauté sous son angle  artistique. Or se photographier soi-même, cela s'appelle un
autoportrait. Poster cet autoportrait sur Facebook (ou autre réseau), cela s'appelle s'exposer.

 

 



Richard Prince - selfies d'inconnus.


       Et parfois s'exposer à l'inattendu. C'est ainsi que l'une des stars de l'art contemporain,Richard Prince (pas le regretté chanteur), a récupéré sur internet des selfies d'inconnus, les a fait agrandir sur toile (par un procédé mécanique), et les a exposés puis vendus, 80 000 dollars pièce.

      Que dire ? D'abord que ces inconnus - qui font parfois mine d'être outrés du "vol" de leur image - peuvent néanmoins se sentir flattés d'avoir ainsi leur quart d'heure warholien de célébrité pour pas cher. D'autant que Richard Prince, en outre, ce n'est pas n'importe quel artiste !

      Ensuite, rappelons qu'une photographie, une fois postée sur le net, ne vous appartient plus vraiment.


 

 

L'intelligence de la main...

 

 

 

 

       "Arnold n'a pas rendu son dernier devoir en Arts Plastiques ? Je m'en occupe tout de suite, monsieur le professeur !"

Au collège Mangin, nous sommes une communauté soudée disposant d'outils efficaces pour vous faire réussir de gré ou de force. Ci-dessus, un Conseiller Principal d'Education en plein travail...

 

C'était trop beau pour être vrai : il n'y a probablement aucune pièce secrète dans le tombeau de Toutankhamon, et la momie de sa maman Nefertiti n'est pas cachée dans un recoin de sa dernière demeure.
        Mais le buzz, c'est aussi une forme de publicité, gratuite en plus, et l'on peut supposer que le ministère de la culture égyptien a un peu fait durer le suspense en refusant de faire même un simple petit trou pour voir ce qu'il y avait derrière un mur qui aurait pu cacher une porte secrète...
Pour en savoir plus

                                 


Emilien Léonard  - 4 ème - 2016
click !

    Ouverture de la galerie 2016 consacrée au sujet LE CUBE (autant de plein que de vide). Il m'a été inspiré par la sculpture qui se trouve sur le rond-point devant l'entrée de l'autoroute vers Strasbourg. Une seule classe concernée : la 4 ème 2.

 

 


                                                                  Cyndi Djian - BP1 coiffure
                                                                 click pour d'autres images 
    Parfois, nous avons des élèves qui, en fin de 3 ème, souhaitent faire un apprentissage en coiffure. Bon choix : il y aura toujours des cheveux à couper en France. Cependant, si vous êtes une fille, sachez qu'il y aura une forte concurrence. Par contre, si vous êtes un garçon, vous serez recherché par les employeurs, car nettement moins nombreux pour une clientèle majoritairement féminine.
Toutefois, ne perdez pas de vue que la principale qualité d'un apprenti coiffeur, c'est son sens de la forme, donc des arts plastiques (la matière principale). Hein, Dylan :-)

        Ci-dessus, voilà le genre d'exercices que l'on fait durant ses études de coiffure. Ils m'ont été donné il y a déjà longtemps par une ex-élève, mais ça n'a pas du tellement changer.

 


 

 

Juliette Antonczak- 3 ème - 2016

    Ouverture  de la galerie 2016 consacrée aux travaux personnels. Celle de 2015 était pleine. Des oeuvres offertes en plus du travail habituel, ou que j'ai débusqué au fin fond de vos cahiers d'arts plastiques, comme cette remarquable esquisse de Juliette pour le sujet "la couleur envahit le noir et blanc".

  voir aussi le portail des travaux personnels

 


 


Océane Laquit - 5 ème - 2016

    Et encore : actualisation de la galerie "Mon château est attaqué !", un sujet de cinquième qui permet d'aborder la représentation en perspective. J'avais oublié quelques retardataire.

 

 

 

 

 

Géricault - "le radeau de la Méduse" (Romantisme) 1819

       Ils viennent de faire leurs comptes : avec le peu de points obtenus en arts plastiques, tous les élèves de la troisième 8 n'obtiendront pas leur brevet.
NDLC cette classe est bien sûr purement fictive :-)


click !
Calculateur de brevet des collèges


        L'épreuve orale d'histoire des arts du brevet pimente agréablement la vie de l'élève de troisième, d'autant qu'elle est affectée d'un coefficient de 2 qui la met à égalité avec les autres épreuves (mathématique, français, histoire-géographie).

En France, on a pas de pétrole, mais on a des oeuvres d'art.
   Pour comprendre cet examen d'un genre nouveau, et découvrir quelques outils qui vous permettront de la réussir dignement, cliquez sur l'image.

 

Rappel : le total des points du contrôle continu s'établit sur 200 points. Il correspond au total des moyennes annuelles de chaque discipline (coefficient 1) sauf pour l'histoire-géographie non prise en compte. Il convient d'y rajouter les points supérieurs à 10 de la moyenne de l'option facultative choisie par le candidat (DP3 ou latin).

Les épreuves :
Trois épreuves écrites : français (coefficient 2), mathématiques (coefficient 2) et histoire-géographie (coefficient 2).
Une épreuve orale d'histoire des arts (coefficient 2)

Pour obtenir le DNB, il faut avoir obtenu au minimum 180 points (sur 360) en totalisant le contrôle continu et les épreuves.
Pour obtenir la mention assez bien : 216 points
Pour obtenir la mention bien : 252 points
Pour obtenir la mention très bien : 288 points
    

 

Note : tout ceci va changer lors de la cession de 2016/2017, mais reste encore valable cette année.  

 

 

 

Robin croit que l'option arts plastiques est réservée aux gens intelligents.
Batman remet les pendules à l'heure tout en lui expliquant que c'est vrai.

click !

 

 

 

Dan23 - 2015 - Strasbourg
click !

 Strasbourg, en allant vers les Halles depuis la gare : cette belle réalisation, peinte à la bombe sur un transformateur. Une petite recherche m'apprend que :

"Dan23 est un street artiste qui vit et travaille actuellement à Strasbourg. Il y a encore dix ans, il était graphiste pour des agences de communication. Il s’est fait connaître par le biais des festivals d’art (Francofolies de La Rochelle, Printemps de Bourges…) où il s’est initié à la fresque en réalisant des portraits de musiciens et de chanteurs en plein concert… ça se nomme le ‘live painting’."  (Source = http://www.blog.stripart.com/actu-art/street-art-dan23-m-u-r-oberkampf/)

     Son parcours est donc exactement l'inverse de celui que nous propose la tristounette publicité ci-dessous :

 

       Pauvre Nicolas Pinto...
D'un autre côté, le street-art, cela ne paye pas beaucoup. D'ailleurs, l'art en général ne paie pas : le revenu moyen des artistes/écrivains/poètes en France est de moins de cent euros par mois. Oui, vous avez bien lu.

 

 

 

 

 

         Youpi, vous avez le bac ! On se calme, on redescend sur terre, vous êtes nombreux dans ce cas. En fait, à peu près tout le monde obtient son bac de nos jours (88%), c'est un peu comme le permis de conduire...lire la suite

 

 

 

 

          SUITE           
   

   Pour signaler une erreur ou un lien mort  : envoyez un mail à l'adresse ci-dessous, et soyez très patient.
Merci d'indiquer l'adresse exacte (faire un copier/coller) de la page problématique.

 

Archives 2016 de la page d'accueil

Archives 2015 de la page d'accueil

Archives 2014 de la page d'accueil
Archives 2011 de la page d'accueil

Pour consulter les archives plus anciennes, voir aussi :http://artsplas.mangin.free.fr/00_plan_du_site_15205.htm


 

 Dominique Leblanc,      webmaestro                          Contact : artsplas@laposte.net               
                                           
                                    

 

Plan du site    charte
                                                                                                
  

Musées au logis
Histoire des arts
Trousse-art
Précocité